Threads ou plutôt Twitter 2.0 ?

Nous sommes le 14 avril 2022. Elon Musk, PDG de Tesla et Space X s’empare de l’oiseau bleu pour la somme de quarante-trois milliard de dollars. Lorsque l’on annonce officiellement qui est l’heureux remplaçant de Jack Dorsey, tout Twitter en est chamboulé.

“Quel est l’intérêt pour un milliardaire comme Elon Musk de posséder Twitter ?”
“Il s’y connait en réseau social lui ?”
“Space X, Tesla, Twitter… C’est quoi le rapport ?”

On a d’abord cru à une blague, puis à un prank de mauvais goût mais personne n’avait idée de ce qui allait réellement se passer.

Mettez-vous à l’aise car aujourd’hui, Bitwip va vous conter la baisse de popularité de Twitter, ou en d’autres termes, le succès de Threads.

Déclin ou mauvaise passe ?

On peut dire que depuis l’arrivée de Monsieur Musk chez Larry (c’est le joli surnom de Twitter), les choses n’ont plus jamais été les mêmes.

Lorsque Jack Dorsey a eu l’idée de fonder Twitter, il ne voulait qu’une chose :  offrir aux internautes une nouvelle façon de communiquer, axée principalement sur la rapidité, la spontanéité et la simplicité. Il s’est alors appliqué jusqu’en 2022, à rendre cette plateforme la plus ouverte possible afin que chacun y ait sa place. Et en vérité, jusqu’alors, ça avait plutôt bien fonctionné.

Dans les plumes de l’oiseau bleu

Étant une application davantage basée sur du texte très court, Twitter a su charmer nombres d’internautes, en leur permettant d’exprimer facilement et rapidement leurs pensées.

Aux oubliettes l’inquiétude de montrer sa tête sur le net et franchement, votre apparence vous pouvez bien la garder pour Instagram. Ce qui compte plus que tout dans le royaume des Twittos, ce n’est rien de plus que votre personnalité.

Ce n’est, d’ailleurs, pas pour rien que c’est le lieu idéal pour les débats politiques ou sociaux, rendre des vidéos virales ou encore la cachette secrète préférée des trolls.

En d’autres termes, la “Twittosphère” est une sorte de club qui rassemble toutes les personnes qui ont un peu ou beaucoup d’humour et qui n’ont pas peur du ridicule. Les internautes qui ont en fait leur foyer semblent complètement s’y plaire et ceux qui disent le contraire… Eh bien, nous avons une mauvaise nouvelle pour vous.

Quoiqu’il en soit, bien que la communauté de Twitter soit un tout petit élitiste sur les bords, Elon Musk, lui, y avait trouvé son compte. Déjà à ses débuts, ce dernier s’était forgé une belle réputation basée sur son excentricité, son côté provocateur et ses tweets controversés.

Twitter : le terrain de jeu d’Elon Musk

Il n’y a pas de doutes, Elon Musk a eu un véritable coup de foudre pour Twitter. Si bien, qu’il voulut en devenir le roi. Mais ne nous le cachons pas, depuis sa nouvelle prise de poste, on ne s’y retrouve plus.

Entre sa course effrénée aux nouvelles fonctionnalités et ses buzzs à répétition, il devient compliqué de comprendre ses réelles intentions.

En pas moins de deux ans, voici ce qu’il s’est passé :

  • la création, la suspension puis la modération de l’abonnement Twitter Blue
  • La limitation de 600 tweets/jour pour lutter contre la récupération de données extrêmes
  • La grande mise en avant des tweets portant sur des idéologies de droite
  • Les tweets sponsorisés à tout va
  • L’apparition du compteur de vues sur tweets
  • L’oiseau bleu de Twitter troqué contre un shiba inu pendant des jours
  • Un double fil d’actualité : une conçue selon vos goûts et la seconde qui se concentre uniquement sur l’activité de vos abonnements
  • Le nom de Twitter et son logo bleu remplacé par un X stylisé sur fond noir

Attendez… Vous le saviez, n’est-ce pas ?
Eh oui, depuis le 23 juillet 2023, ce n’est plus que des gazouillis que l’on entend chez Twitter et ils ont l’air assez mécontents…

Twitter devient “X” : nouvelle chance pour les Threads

C’est avec une grande surprise que le monde a découvert que l’oiseau bleu emblématique avait cédé sa place à un simple “X”.

Pendant que les utilisateurs de Twitter chantent à l’unisson ce qu’ils considèrent être une erreur de la part d’Elon Musk, ce dernier s’est exprimé et nous a partagé sa vision, qui va bien au-delà du rebranding. Et croyez-le ou non, cette lettre assez banale à nos yeux, a une signification toute particulière pour le PDG de Twitter.

Utilisée dans Space X par exemple, on remarque assez bien l’importance qu’il lui accorde. Mais ce “X” n’est pas seulement le fruit d’un coup de coeur, il a été aussi porté par l’un de ses précédents projets qui consistait en une application de banque en ligne. Elle a finit par fusionner avec Paypal, mais Elon ne semble pas vouloir s’arrêter là.

Alors, quelle est la vision derrière tout ça ? L’idée est claire : révolutionner la communication pour un futur interactif illimité : audio, vidéo, messagerie, paiements, tout y passe. Entre autre, créer un marché mondial qui grouille d’idées, de biens, de services et d’opportunités. Rien que ça !

Avec ce changement de nom et ce nouveau logo, Twitter – pardon, “X”, veut nous emmener dans un tout autre univers, ou visiblement tout sera possible. Twitter cessera donc d’être Twitter et Threads sera voué à le remplacer.

On retient une chose, la vie chez Larry n’est pas de tout repos depuis qu’Elon Musk y a mis les pieds. Et ça ressent, car selon BFMTV, la plateforme aurait perdu déjà plus de deux tiers de ses utilisateurs, soit près d’un million de personnes depuis avril 2022. Mais avec l’apparition de Threads, ce chiffre risque dangereusement d’augmenter.

Threads ou le sauveur des Twittos

Au moment où nous écrivons cet article, Threads n’a vu le jour que depuis un peu moins d’un mois. Enfin, selon les articles qui submergent le web à son sujet, c’est ce que l’on devrait croire. Sauf qu’en réalité, Threads existe depuis octobre 2019.

Ayant initialement pour but de concurrencer Snapchat, Threads permettait d’envoyer des photos, des vidéos, des messages textuels à une partie de ses contacts classés sur son compte Instagram comme “amis proches”. Mais elle finit par disparaître en décembre 2021 et toutes ses fonctionnalités, sont intégrées à Instagram Direct.

Mais Zuckerberg n’a pas dit son dernier mot. Il revient en juillet 2023, avec une application dont l’interface est changée tout en conservant son nom.

Cela dit, en visitant l’application, on ne vous cachera pas avoir eu une petite sensation de déjà vu. Que ce soit dans le thème, la manière dont se répartit le contenu, les fonctionnalités… C’était pratiquement comme si nous étions sur Twitter, sans y être. Alors, fruit du hasard ou copycat trendsetter ?

C’est parti pour un roomtour !

L’application n’étant pas encore disponible en Europe, pour des raisons de RGPD, Bitwip vous propose de faire le tour du proprio ! Mesdames et messieurs, si vous voulez bien nous suivre…

Le roomtour de Threads.

Comme vous pouvez le voir, le concept est très simple. Publiez des textes, des images, des vidéos et interagissez avec d’autres internautes, en likant, commentant, retwettant (ou plutôt en rethreadant).

Les + :

  • Les hashtags ne sont plus nécessaires, seul votre texte compte
  • On oublie aussi les vues, vous pouvez à présent flop en paix
  • On peut poster des liens Threads sur sa story Insta, comme ça tout le monde en profite (même les européens)
  • C’est une application autonome, mais à la fois directement liée à Instagram
  • Pour plus de facilité, vous pouvez transférer votre compte Instagram directement sur Threads
  • La politique de modération y est stricte, vos yeux sont donc à l’abri avec Meta
  • La limite de caractères est fixée à 500, contre 280 sur Twitter

Les – :

  • L’application est indisponible pour l’instant dans les pays d’Europe
  • Elle ne permet pas d’envoyer de messages privés
  • L’absence de supports de GIFs
  • L’absence de traducteur intégré
  • L’impossibilité de voir ses propres mentions j’aime pour l’instant

Threads ou plutôt Twitter 2.0 ?

Bien que son arrivée soit encore récente, il n’y a aucun doute sur le fait que Threads a un bel avenir devant lui.

Avec un record de plus de 100 millions d’utilisateurs en moins de 6 jours (alors que Twitter en a 350 millions avec 17 ans d’âge), le message est clair : le nouveau bijou de Meta a toutes ses chances de devenir le Twitter 2.0.

Et pendant que les threaders s’attellent à consolider leur réseau, les marques n’hésitent pas, une à une, à créer leurs comptes et publier leur premier post.

L'arrivée des marques sur Threads.

Cela dit, puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, un petit oiseau nous a soufflé que l’aventure ne serait pas de tout repos pour Thread.

Ce 6 juillet 2023, Elon Musk, le PDG de Twitter, a menacé de poursuivre en justice Mark Zuckerberg pour vol de données notamment. Ce nouvel événement (quelque peu prévisible), pourrait peut-être obliger le PDG de Meta à revoir sa proposition de valeur en ce qui concerne son application.

La suite au prochain tweet, ou thread !

BITWIP-twitterxthreads-1200-1200
Publié dans Tendances

Plus de lecture...

Pourquoi récolter les données...
Use case : une...
Analysez les pubs en...
WordPress ou Shopify, quel...